Trois médailles de l'Académie d'Agriculture de France

Trois chercheurs de l'Inra Occitanie-Montpellier ont reçu, le 28 septembre 2017, des médailles de l'Académie d'Agriculture de France : Joël Abécassis, ingénieur de recherche à l'UMR IATE jusqu'en 2015, et Marc Voltz, directeur de recherche à l'UMR LISAH, la médaille d'Or ; Alix Allard la médaille d'Argent pour son excellente thèse réalisée sous la co-direction d'Evelyne Costes (UMR AGAP, Inra Occitanie-Montpellier) et François Laurens (UMR IRHS, Inra Pays de la Loire-Angers).

Au cours de la séance solennelle du 5 octobre 2011, l’Académie d’agriculture a distingué douze scientifiques de l’Inra pour la qualité de leur parcours. Quatre jeunes chercheurs ont par ailleurs reçu une bourse de recherche Dufrenoy leur permettant de poursuivre ou de promouvoir leurs travaux.. © Inra, MAITRE Christophe
Mis à jour le 29/09/2017
Publié le 29/09/2017
Mots-clés :

La médaille d’Or est destinée à reconnaître l’originalité et la qualité de l’ensemble d’une œuvre couronnant une carrière.

Joël Abécassis, ingénieur de recherche à l'UMR Ingénierie des agropolymères et technologies émergentes (IATE, Inra-Cirad-Montpellier SupAgro-Université de Montpellier) du centre Inra Occitanie-Montpellier jusqu’en 2015, est aujourd’hui chargé de mission pour l’Institut. Il est reconnu pour l’impact scientifique et industriel de quarante ans de recherches sur la qualité et les procédés de transformation des céréales, en particulier du blé dur, dont il est devenu un expert internationalement reconnu.

Marc Voltz est directeur de recherche à l'UMR Laboratoire d'étude des interactions sol-agrosystème-hydrosystème (LISAH, Inra-IRD-Montpellier SupAgro) du centre Inra Occitanie-Montpellier. Cette médaille récompense l’originalité de ses recherches sur le fonctionnement hydrologique des sols cultivés à l’échelle des paysages. Elle témoigne également de la reconnaissance de ses travaux par la communauté scientifique et les professionnels.

La médaille d'Argent distingue une excellente thèse, dont l'analyse a été faite par l'Académie.

Alix Allard a réalisé une thèse codirigée par l'UMR Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales (AGAP, Inra-Cirad-Montpellier SupAgro) du centre Inra Occitanie-Montpellier et l’UMR Institut de recherche en horticulture et semences (IRHS, Inra–AgroCampusOuest–Université d'Angers) du centre Pays de la Loire. Cette médaille récompense son étude du déterminisme génétique de deux caractères complexes liés à la floraison du pommier dans le contexte du changement climatique et de la réduction des produits d'éclaircissement.