• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Montpellier et Narbonne

06 - 14 oct 2018

Affiche Fête de la Science en Occitanie © FDS2018

L'Inra Occitanie-Montpellier fête la science !

Rendez-vous désormais incontournable de la culture scientifique et technique au niveau national et en Occitanie, des scientifiques de l'Inra donneront des conférences, animeront des ateliers et ouvriront les portes de laboratoires pendant toute la période de la Fête de la science du 6 au 14 octobre 2018.

Mis à jour le 01/10/2018
Publié le 21/09/2018

Animations proposées par les équipes de recherche de l'Inra Occitanie-Montpellier à Montpellier et Narbonne

1. Unité mixte de recherche Biologie et génétique des interactions plante-parasite (BGPI)

BGPI. © Inra, BGPI
BGPI © Inra, BGPI

1.a. Comment les plantes se défendent contre leurs microbes pathogènes ?

Atelier de démonstration des défenses des plantes contre des microbes, observation de champignons et de bactéries sous loupes et microscopes. A partir d'exemples étudiés dans l'unité, seront illustrés : la diversité des microbes attaquant les plantes cultivées ; la capacité des plantes à se défendre contre ces maladies ; la possibilité d'utiliser ces défenses naturelles comme alternative aux pesticides.

Avec les intervenant.e.s : Sonia Borron (Technicienne de recherche Inra), Elisabeth Fournier (Directrice de recherche Inra), Claire Neema (Professeure Montpellier SupAgro et Directrice de l'unité)

Organisé par Elisabeth Fournier(Directrice de recherche Inra), en partenariat avec Montpellier SupAgro et le Cirad :

  • samedi 6 et dimanche 7 octobre de 10h00 à 18h00 pour le grand public au Village des sciences de Montpellier à la Faculté d'éducation
  • lundi 8 octobre de 9h00 à 16h30 pour les scolaires au Village des sciences de Montpellier à la Faculté d'éducation

1.b. Portes ouvertes du laboratoire et des serres tropicales de l'UMR BGPI

Visite du laboratoire et des serres de cette unité de pathologie végétale où l'on travaille sur l'émergence des maladies de plantes tropicales et méditerranéennes, causées par des virus, des bactéries et des champignons, à l'aide de plusieurs plantes modèles : riz, bananier, canne à sucre et cacao. L'unité dispose d'une serre de quarantaine, qui fournit des variétés saines de canne à sucre au monde entier.

Avec les intervenant.e.s : Romain Ferdinand (Technicien de recherche Cirad), Elisabeth Fournier (Directrice de recherche Inra), Claire Neema (Professeure Montpellier SupAgro, Directrice de l'unité), Philippe Roumagnac (Directeur de recherche Cirad, responsable de l'équipe MicroQuar), Didier Tharreau (Directeur de recherche Cirad, responsable de l'équipe BECphy)

Organisé par Claire Neema (Professeure Montpellier SupAgro, Directrice de l'unité), en partenariat avec le Cirad et l'Inra :

  • mardi 9 et mercredi 10 octobre de 9h30 à 11h30 et de 14h00 à 15h30 pour les lycéens et les étudiants au Campus international de Baillarguet à Montpellier

2. Unité mixte de recherche Centre de biologie pour la gestion des populations (CBGP)

CBGP. © Inra, CBGP
CBGP © Inra, CBGP

2.a. La biodiversité disparaît, et alors ? Des chercheurs vous expliquent pourquoi c'est grave !

A partir d'ateliers inspirés de sa démarche scientifique, l'UMR CBGP propose de casser les idées reçues sur l'érosion de la biodiversité, son importance et ses conséquences pour l'environnement. Pourquoi s'intéresser à la biodiversité, l'étudier et vouloir la préserver ? Beaucoup d'idées reçues circulent lorsqu'il s'agit de répondre à ces interrogations, qui seront abordées via différents ateliers, basés sur des observations, des jeux et des manipulations autour des insectes et chauve-souris.

Une première série d'ateliers tournera autour de l'idée reçue «la biodiversité est parfaitement connue» en montrant qu'il existe une grande diversité d'espèces, une grande diversité microbienne associée et une diversité en évolution, et son rôle dans l'émergence de nouvelles espèces.

Un deuxième atelier tournera autour de l'idée reçue «une espèce disparaît et alors». Aussi insignifiante puisse-t-elle paraitre, une espèce est importante pour la stabilité de l'écosystème car elle a de multiples interactions avec les autres espèces présentes (proies/prédateurs, hôtes/parasites, symbiotes). La biodiversité, c'est aussi la diversité de ces interactions ! L'impact de la disparition d'une espèce sur l'écosystème (effet domino) sera abordé via un jeu. Un chronométrage de chaque partie et l'utilisation de jeux de carte différents permettront de visualiser la vitesse de destruction de l'écosystème en fonction des activités humaines exercées !

Une troisième série d'ateliers sera sur l'application de cette connaissance à la lutte contre les ravageurs en agronomie. L'érosion actuelle de la biodiversité est inquiétante et nous, humains, sommes largement responsables de la disparition massive des espèces. Comment pouvons-nous changer nos activités pour freiner ce phénomène ? L'exemple de l'agronomie sera pris pour initier des discussions et imaginer des solutions avec les ateliers :

  • Une mouche qui abîme nos fruits, c'est insupportable ! Comment lutter contre ce ravageur tout en épargnant d'autres espèces aux bienfaits multiples comme les mouches pollinisatrices ? Laisser parler votre imagination pour créer des outils de piégeage spécifiques.
  • Les chauves-souris, le meilleur insecticide en agriculture biologique ! On sait depuis longtemps que les chauves-souris européennes sont insectivores. Mais aujourd'hui, la biologie moléculaire et l'étude de l'ADN nous permettent d'explorer très précisément leur régime alimentaire. Des observations à la loupe d'échantillons de guano et un jeu adapté de légos permettront d'identifier les ravageurs des cultures ingérés chaque nuit par les chauves-souris.
  • Un jeu de plateau permettra en parallèle de comprendre comment l'agencement du paysage agricole et des forêts influence la biodiversité des chauves-souris, et comment cela impacte la prédation d'insectes dans ces écosystèmes.

Avec les intervenant.e.s : Chercheur.e.s, ingénieur.e.s, technicien.e.s de recherche et doctorant.e.s du CBGP

Organisé par Nathalie Charbonnel (Directrice de recherche Inra) et Carine Brouat (Chargée de recherche IRD), en partenariat avec le Cirad et Montpellier SupAgro :

  • samedi 6 et dimanche 7 octobre de 10h00 à 18h00 pour le grand public au Village des sciences de Montpellier à la Faculté d'éducation
  • lundi 8 et jeudi 11 octobre de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 pour les collégiens au CBGP à Montferrier sur Lez

3. Institut de biologie intégrative des plantes (IBIP) avec les unités mixtes de recherche Biochimie et physiologie moléculaire des plantes et Laboratoire d’écophysiologie des plantes sous stress environnementaux

IBIP. © Inra, IBIP
IBIP © Inra, IBIP

3.a. Visite guidée de l'IBIP sur le thème "La physiologie moléculaire moderne : du gène à la plante entière"

Cette visite montrera comment un ensemble de technologies complémentaires s'organise dans une démarche cohérente pour cloner un gène, découvrir la fonction de la protéine qu'il code, localiser les sites de son expression dans la plante, déterminer les conditions de cette expression et, enfin, caractériser la fonction physiologique et le phénotype qui en résultent pour la plante.

Les étudiants participeront, tout au long de la visite, à sept ateliers, présentés par des scientifiques des deux unités de recherche : 1. Clonage d'un gène - 2. Du gène à la protéine -3. Localiser une protéine dans la cellule - 4. Au cœur du vivant, la cellule - 5. Découvrir la fonction de la protéine - 6. Fonction d'une protéinein planta- 7.  Explorer les réponses des plantes au changement climatique.

Avec les intervenant.e.s : Chercheur.e.s, ingénieur.e.s, technicien.e.s de recherche et doctorant.e.s de l'IBIP

Organisée par Chantal Baracco (Technicienne de recherche Inra) et Doan Luu (Chargé de recherche CNRS), en partenariat avec Montpellier SupAgro et l'Université de Montpellier :

  • jeudi 11 octobre de 9h00 à 18h30 pour les étudiants au Campus Montpellier SupAgro/Inra à Montpellier

4. Unité de recherche Inra Laboratoire de biotechnologie de l'environnement (LBE)

LBE. © Inra, LBE
LBE © Inra, LBE

4.a. Défis scientifiques et idées reçues : environnement, eau, déchets, énergie

Ateliers avec quizz, mémory, dessins de microbes, jeux, visite virtuelle du LBE, séquences vidéo sur les métiers et la bioraffinerie durable et conférences courtes sur la deuxième vie des déchets.

Avec les intervenant.e.s : Isabelle Berger (Ingénieure d'étude Inra)

Organisé par l'Université de Perpignan Via Domitia et l'Association Les Petits Débrouillards, en partenariat avec le LBE :

  • vendredi 12 octobre de 9h00 à 17h00 pour les scolaires à l'IUT Génie Chimique Génie des Procédés de Narbonne
  • samedi 13 octobre de 10h00 à 17h00 pour le grand public à l'IUT Génie Chimique Génie des Procédés de Narbonne

4.b. Conférence "La deuxième vie des déchets"

Venez découvrir la deuxième vie de nos déchets !

Avec les intervenant.e.s : Jean-Philippe Delgenès (Directeur de recherche Inra)

Organisé par l'Université de Perpignan Via Domitia et l'Association Les Petits Débrouillards, en partenariat avec le LBE :

  • vendredi 12 octobre de 10h00 à 11h00 et de 14h00 à 15h00 pour les scolaires à l'IUT Génie Chimique Génie des Procédés de Narbonne

5. Unité mixte de recherche Sciences pour l'œnologie (SPO)

SPO. © Inra, SPO
SPO © Inra, SPO

5.a. Conférence "De la subjectivité de notre perception à l’objectivité de l’analyse"

La MJC de Castelnau-le-Lez organise, dans le cadre de la Fête de la Science et de la semaine du goût, une série d’animations "La Science a du goût", comprenant une exposition, des ateliers, une conférence, un spectacle et une projection de documentaire.

C'est dans ce cadre que l'équipe du Plateau d'analyse sensorielle de l'UMR SPO donnera sa conférence. Comment reconnait-on les saveurs ? Comment caractériser nos perceptions ? Comment analyser nos préférences ? Toutes ces questions trouvent leurs explications dans la science des sens : l’analyse sensorielle, branche à part entière de la science des aliments. Cette conférence grand public vise à expliquer en quoi l’analyse sensorielle constitue un formidable outil à disposition de l’ensemble des acteurs du secteur agroalimentaire, et plus particulièrement comment l’analyse sensorielle répond à de nombreux questionnements dans la recherche en œnologie et en quoi elle se distingue de la dégustation.

Avec les intervenant.e.s : Alain Samson (Ingénieur d’étude Inra), Soline Caillé (Assistante ingénieure Inra), Erick Picou (Adjoint de recherche Inra)

Organisé par la MJC de Castelnau-le-Lez :

  • jeudi 11 octobre de 19h30 à 21h00 pour le grand public à la MJC de Castelnau-le-Lez

Autre animation proposée par le département MICA à Montpellier

Unité mixte de recherche Centre de biochimie structurale (CBS)

CBS. © Inra, CBS
CBS © Inra, CBS

Microbes, nos meilleurs ennemis

Une demi-journée d'ateliers et de visite du laboratoire pour découvrir le monde des microbes, plus souvent utiles que nuisibles. Bactéries, virus, champignons ? Les microbes ont mauvaise réputation et pourtant ils sont le plus souvent utiles voire indispensables dans la nature, mais aussi pour notre alimentation et notre santé. Des chercheurs feront découvrir le monde des microbes à des collégiens au cours d'une demi-journée durant laquelle alterneront des ateliers d'observation, la visite des plateformes de microscopie, la réalisation de « peinture bactérienne » et un jeu coopératif.

Avec les intervenant.e.s : Nathalie Declerck (Directrice de recherche Inra, département MICA), Christine Doucet (Chargée de recherche CNRS), Sarah Guiziou (Doctorante Université de Montpellier), Ashley Nord (Post-doctorante CNRS) et d’autres personnels du CBS

Organisé par Nathalie Declerck (Directrice de recherche Inra, département MICA), en partenariat avec le CNRS, l'Inserm et l'Université de Montpellier :

  • mardi 9 octobre de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h30 pour les collégiens au CBS à Montpellier

Informations pratiques

Programme et inscription