• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Paysage vigne

Occitanie-Montpellier

Le Centre de Montpellier (781 agents, dont 390 scientifiques et ingénieurs) se répartit sur 8 implantations en Languedoc-Roussillon, comprenant 300 hectares de terrains expérimentaux.

 

La plupart des unités et services se trouvent rassemblés dans l’agglomération de Montpellier sur les campus de la Gaillarde (avec Montpellier SupAgro), de la Valette et de Baillarguet. L’ensemble est intégré au complexe Agropolis International qui regroupe 18 établissements d’enseignement supérieur et de recherche, soit environ 2000 scientifiques travaillant dans le domaine de l’agronomie méditerranéenne et tropicale. Sur l’ensemble des 26 unités du centre, 20 sont constituées en unités mixtes de recherche (UMR) avec comme partenaires principaux : Montpellier SupAgro, les Universités de Montpellier (UM1 et UM2), le Ciheam-lamm, le Cirad, le CNRS et l’IRD.

Le caractère pluridisciplinaire des activités développées sur le Centre favorise son insertion dans des problématiques régionales, ainsi que le développement de nombreuses collaborations avec d’autres organismes de recherche et avec l’ensemble des partenaires du monde agricole et agroalimentaire.

À la une
Attribute Type Value
Colonies de Saccharomyces cerevisiae, levure de panification, sur milieu nutritif gélosé.. © Inra, CAIN Anne-Hélène

Pain, vin, fromage, rhum, écorce de chênes… comment une seule et même levure, Saccharomyces cerevisiae, a-t-elle façonné son génome pour s’adapter à ces différents environnements ? Une équipe internationale menée par des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec le CEA, a comparé les génomes de 82 souches de cette levure. Ils révèlent des spécificités particulièrement frappantes concernant les souches isolées du vin et du fromage.

Actualités

Les unités du Centre